La forteresse Pierre et Paul


Auteure : France Brécard

Date de parution : 06/03/2019 – ISBN : 978-2-9567185-1-2

Prix : 12,00 € (hors livraison) 116 pages, broché

Choix de livraison

ou télécharger la version numérique à 8,40€ sur le site du Cairn


Gabrielle, psychothérapeute, reçoit Pierre en consultation car il voudrait parvenir à se séparer de Paul, son frère jumeau. Musiciens, ils jouent en duo, Paul au piano, Pierre au violon. Mais une jeune violoncelliste les a rejoints… Cette arrivée a fait prendre conscience à Pierre combien cette relation avec son frère est enfermée dans un tête-à-tête exclusif.

Le livre se découpe selon les séances de thérapie. On y suit le cheminement de Pierre, ses avancées, ses retours en arrière mais aussi les doutes de Gabrielle. Pierre parle de sa famille, de ses rêves, de ses émotions ; Gabrielle l’écoute, l’encourage, le confronte.

Les choses ne se passent pas facilement ; plus Pierre avance, plus il semble reculer. Gabrielle se décourage. Va-t-elle atteindre au but ou, au contraire, Pierre va-t-il renoncer ? Et Paul dans tout ça ? Aurait-il la clé de cette aventure thérapeutique ? Peu à peu, il s’invite dans le récit.

Gabrielle fi nira par trouver la solution, au risque de sortir du cadre habituel de la thérapie.


Extrait de l’ouvrage :

Gabrielle regarda le grand garçon qui venait de s’asseoir en face d’elle et fut déjà intéressée. Elle était très sensible au premier sentiment qu’elle éprouvait quand elle recevait un nouveau patient. Intérêt, angoisse, séduction, ennui, et bien d’autres émotions pouvaient lui indiquer comment elle percevait celui qu’elle allait – peut-être – accompagner quelque temps sur un chemin pas toujours facile…
Celui-là était jeune, moins de trente ans, et semblait à la fois sûr de lui et timide, séduisant et distant, sensible et froid, ouvert et fermé, un paradoxe vivant, ou si l’on veut être savant un oxymore ambulant.
Il avait commencé par cette drôle de phrase : je m’appelle Pierre mais parfois je me demande si mon nom n’est pas Paul. Sans doute souffrait-il de problèmes d’identité. Un peu vague comme diagnostic et tellement banal…
Je viens vous voir parce que je ne sais plus vraiment où j’en suis, je ne sais pas bien ce que je veux, je ne sais pas bien qui je suis…
Jusque là rien de bien extraordinaire, c’étaient des paroles que Gabrielle entendait souvent, je ne sais pas qui je suis, je ne sais pas où est ma place, comment être sûr de ce que je veux. Ces demandes étaient courantes. Dans un monde toujours plus complexe et en perpétuelle évolution les individus se sentaient seuls et sans repères. Ils venaient de plus en plus souvent voir un psy pour ces problèmes d’identité. Mais le discours de ce garçon-là, ou était-ce déjà un homme, sonnait différent. Comme plus urgent, plus important, plus vital…

France Brécard – La Forteresse Pierre et Paul